Bréve d’Arcana #2

La source du pouvoir est le savoir, vous dirons bien des scientifiques, mages et autres érudits. Mais le savoir ne peut-il être un but en soi ? En tant que Premier Lecteur, entendez Recteur Principal de la Grande Médiathèque d’Arcana (ou préférez, si vous le désirez, le terme de Grande Bibliothèque, qui n’est toutefois pas exhaustif), le jeune Tyvaneir m’a demandé de participer à son projet UIITA en vous expliquant quelque peu ce fameux centre du savoir, que nous envient bien des mondes et des civilisations.

Que n’ai-je souvent entendu « Premier Lecteur Gnosus, quelle chance avez-vous de vivre avec de telles reliquaires de savoir, qui vous permettent de connaitre tout ce que vous voulez connaitre ».

Combien de fois ai-je voulu leur répondre que des révélations entraîne de nouvelles questions, que la vérité peut blesser, encore plus que le mensonge, et que le savoir est une arme, plus puissante encore que la plus effroyable des bombes atomiques ?

Mais enfin, là n’est pas le propos. Commençons par le commencement.

Arcana fut conçu par l’Archimage Suprême (A.S.), Individu toujours en vie à l’heure ou je dicte ses lignes, à partir, dit-on, de l’énergie résiduelle d’un dieu mort. L’A.S. prend bien soin de cacher son identité. Ses cinq plus proches collaborateurs, appelés les « doigts » qui forment donc une « main » font partie des rares à connaitre personnellement l’Archimage.

Certains d’entre vous connaissent ces doigts. Ils sont déjà intervenus, dans d’autres mondes…

L’un est un sorcier, qui a trahi son maître et son espèce toute entière pour satisfaire ses moindres vœux… Il gère le département de magie. L’autre est… une expérience de laboratoire qui a mal tourné. Difforme, il cultive pourtant une certaine humeur candide. Il préfère la solitude. C’est un très puissant psyker. Il maîtrise les pouvoirs de l’esprit. Sans surprise, il gère le département psychique.

Vous déviez du sujet, Cognus…

Je sais, Tyvaneir, mais les doigts reste une source d’intérêt inépuisable, alors, je m’emballe…

Revenons à nos moutons.

La volonté de l’A.S. était de former une sorte de station de repli, mais il s’est aperçu qu’il était plus intéressant de créer une ville portail. Oh, ce n’était pas la première, mais celle-ci aurait comme particularité d’être centré autour du pourquoi de cet article : La Grande Médiathèque.

J’ai connu cette Médiathèque à ces débuts, alors qu’elle n’était qu’une sphère creuse entourant le noyau d’énergie d’Arcana ! Alors que l’A.S. m’a donné les clefs, si je puis dire, à moi, humble adorateur de dieux de la connaissance que je continue encore à révérer, d’une certaine manière, par mon travail, bien que leur véritable nature se soient imposée à moi.

La bibliothèque de Babel, de Borges, décrivait une bibliothèque infinie, contenant un nombre infini de livres, avec toutes les dispositions possibles des 26 lettres de l’alphabet. Le premier livre commençait donc ainsi :Aaaaaaaaaa. Le second :Baaaaaaaaaaa. Et ainsi de suite. De plus, ces livres étaient placés dans un certain désordre. Ainsi, des récits comme le tonnerre de l’aube peuvent allégrement en côtoyer d’autres comme Critique du meilleur des mondes d’Aldous Huxley, Le Seigneur des Anneaux, fin alternative ou encore ATA, livre constitué d’une répétition des lettres A et T. Il est donc théoriquement possible de trouver dans cette bibliothèque tous les livres possibles et mêmes impossibles, certains décrivant tous les secrets de l’univers là ou d’autres ne proféreront que billevesées, des livres commentant des livres qui commentent d’autres livres, etc.

Notre bibliothèque n’est PAS infinie. Au contraire, avec le temps, elle s’accroît, à l’image de la quantité de connaissances qu’acquiert Arcana par la quantité d’individu qui s’y rendent chaque jour, ou encore par la multitude de mondes et d’univers que nous explorons.

Mais nous ne nous arrêtons pas aux livres ! Nous disposons d’un solide réseau  informatique, d’excellents supports numériques de films, musiques et autres œuvres d’arts… La bibliothèque est similaire à un musée, puisque tout est information ! Nous avons mêmes des cristaux-mémoires et des pierres de sensations.

Je vais peut-être évoquer certains de mes lieux favoris :

-L’entrée principale : Avec ses portes monumentales, l’entrée principale est censée représenter pour les visiteurs un aperçu de la majesté de la Bibliothèque. Les portes massives fourmillent de détails sculptés évoquant la sérénité et la passion du livre ainsi que sa diversité. Cette partie de la bibliothèque contient les bureaux principaux des bibliothécaires, ainsi que quelques exemplaires de la diversité du savoir que l’on peut y trouver. Le lieu ressemble à un de ses bâtiments nationaux de part ses colonnades, son sol en marbre ou encore ses peintures murales, représentant quelques illustres érudits ou divinités de la connaissance.

-L’entrée 126 bis : Un de mes coins perdus favoris ! Cette entrée donne en effet directement sur le versant ouest, d’où une très belle exposition aux couchers de soleil ! La baie vitrée, entourée d’étagères laisse ainsi filtrer une lumière rougeoyante du plus bel effet. Les employés ont leurs bureaux et guichets à côté de la porte. Le passage fait juste un coude. Les tables d’ordinateurs sont situées sur le côté, le long de la rambarde qui donne une vue d’ensemble sur le gouffre béant et l’immensité de la Médiathèque. Quelques sculptures et tableaux du musée sont parfois exposés ici. Il s’agit pour moi d’un parfait condensé de la substance de la médiathèque : savoir, diversité, esthétisme, ouverture et (quasi) infinité. Les quelques livres présentés ici sont assez divers, pour attirer les visiteurs.

-L’observatoire des mondes : Peut-être bien le cœur de la diversité d’Arcana, l’observatoire des mondes renferme l’intégralité des connaissances sur les explorations Arcaniennes. Les différents mondes sont exposés sous la forme d’hologramme, sur un gigantesque escalier descendant. Dans le vide central, un hologramme d’Arcana est figuré, ainsi qu’un télescope.

-Le Panthéon : Sous forme circulaire et ressemblant au chœur des cathédrales les plus massives, le panthéon représente les statues des divinités les plus influentes des par les mondes et montre des paysages plus ou moins connues par ses vitraux. Le plafond figure un ciel constellé. Les nombreuses étagères contiennent des exemplaires de livres plus ou moins sacrés, de théologie, mais également athées ou agnostiques. Il y a également des compendiums de magie divine.

– Les  couloirs de cristal : Un lieu assez fantasmatique, les couloirs de cristal sont en fait des corridors assez imposants complètement transparents, que ce soit les murs, le sol ou le plafond. On a ainsi l’impression de se retrouver au centre d’un important réseau. Certaines pièces, comme celle du projet UIITA[1], ou je me trouve actuellement, garde opaques les murs. La lumière du soleil parvient par des fibres optiques, ce qui rend l’endroit particulièrement beau lors des couchers de soleil. La nuit, le lieu est éclairé de manière plus discrète. Cette zone sert surtout de transition entre la périphérie de la Bibliothèque et le centre.

Le réseau des couloirs parait plus grand grâce à certaines illusions d'optique. La nuit, comme ici, la lumière est plus discrète.

Les couloirs de cristal

-La sphère de Dyson : Ce fut la première salle de la bibliothèque. Dans le jargon de la Science-fiction, une sphère de Dyson est une boule creuse enfermant un soleil. Celui-ci était auparavant le cœur vibrant d’Arcana, il ne s’agit plus que d’un « simple » soleil. Une étoile particulière cependant, car elle peut faire varier sa couleur via des changements de température et de taille ! C’est en réalité une boule de feu artificielle. Les murs de la salle sont couverts de constellations et d’étoiles. Le secteur est concentré sur l’astrologie, l’astrophysique et la géologie.

– La Bibliothèque : Une bibliothèque dans une bibliothèque ! Il s’agit d’un véritable bâtiment circulaire, à l’intérieur même de la médiathèque, qui ne contient que des livres, avec une rotonde centrale. La thématique est ici la mise en abîme, les livres, et l’imprimerie.

Image

– Le planétarium : En forme de sphère, le planétarium offre un aperçu de l’infiniment grand par la lente dérive des galaxies et des astres. Il est également possible de passer en mode multivers, ou en mode plan. Il est possible de mirer cette extraordinaire spectacle depuis le sol, les parois ou encore le plafond (qui est transparent).

– Le Labyrinthe : Il s’agit tout simplement d’une partie de la Bibliothèque ou étagères, travées et cou loirs sont plus resserrés et se tordent en passages sinueux. Les thématiques du lieux sont évidemment les dédales, mais ont peut également trouver des récits qui ne débouchent nulle part, des livres-jeux à choix multiples, ou encore des ouvrages philosophiques ou psychologiques pour trouver son chemin dans la vie.

Image

– Le musée des arts : cette annexe de la Bibliothèque se consacre aux sculptures, peintures, films, et jeux vidéo. Le livre est délaissé au profit d’autres vecteurs d’informations.

– Les serres et jardins : Émaillant l’immensité des travées et couloirs, on peut parfois tomber sur des jardins intérieurs, voire des véritables serres présentant les étonnantes plantes venues d’ailleurs. Les quelques livres des environs sont consacrés au jardinage, à la botanique et à l’exobiologie.

Image

-Le dépôt : Ici, les livres sont partout, emplissant la colossale salle de véritables structures et forteresses de bouquins. Des passerelles et plates-formes en bois ont été aménagées pour faciliter la circulation. Les livres qui sont ici peuvent-être très anciens, et traitent d’architectures, de lieux étranges et interdits, ou encore de géométrie.

-Les alentours du Noyau : Au cœur de la Bibliothèque se trouve la zone la plus sanctuarisé d’Arcana, celle qui contient le noyau. Ce lieu, contrairement à tout le reste de la Médiathèque, restreint son accès à une certaine catégorie de personne (dont j’ai l’honneur de faire partie). Le lieu est facilement assimilable à un sanctuaire, avec ses parois épaisses qui semble tomber de cieux infiniment lointain vers des gouffres abyssaux. Les plateformes ondulent entre ses murs vénérables. Les quelques média que l’on peut trouver ici contiennent des secrets effroyables, du savoir interdit des magies et de la science qu’il ne vaut mieux pas laisser entre toutes les mains.

-Le Noyau : Cœur de la Bibliothèque et de toute la cité, le Noyau brille d’une flamme inextinguible. Une dizaine de flux d’énergie en partent et y arrivent, le connectant à toute la cité. Accessible uniquement à une poignée de personnes, on raconte qu’il contient une énergie inépuisable, ou encore un Crystal qui contiendrait toutes les informations d’Arcana…

Et il y en a tant d’autres ! Ah, heureusement que nous disposons d’un système de téléportation d’urgences ! Mais les nacelles et les déambulations dans les travées gardent leur charme indéniable…

Voila, j’espère que cette petite présentation vous aura fait voyager un peu… Car c’est ce que je ressens lorsque je parcours cette Bibliothèque : chaque pas que je fais me transporte dans un monde différent, vers un mode de perception alternatif, qui me permet de prendre du recul sur ma condition d’homme, et ainsi m’approcher un peu de la Vérité…

Vous vous transcendez un peu, là, Cognus…

L’impression de plénitude et d’accomplissement va plus loin que la simple transcendance, Tyvaneir…


[1] Unité Informatique Interface Terre-Arcana, cf. Brève d’Arcana #1 (note de Tyvaneir)

~ par Tyvaneir sur 15 juillet 2012.

Une Réponse to “Bréve d’Arcana #2”

  1. Petite brève pour ne pas perdre la main. Appel au voyage, et fantasme de la bibliothèque multivers. A prendre comme méditation.
    En ce moment, je bouquine pas mal. Je vais peut-être faire quelques présentations de bouquins. Je lis aussi des bouquins techniques, qui me serviront de matière pour mes articles scientifiques. Je suis quand même sur trois bouquins en même temps!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :