Trynis Chapitre 0: Prologue

Dans l’infinité de tous les possibles, il existe moult consciences, moult destins et moult entités dont l’origine reste un grand mystère.

La trame du multivers peut être comparé à un tissu;  il est des points où celui-ci se soulève, et forme des nouveaux univers.

Que cela soit dû à une entité au pouvoir incommensurable, ou à une simple probabilité physique importe peu finalement.  A Arcana, nous avons pris l’habitude de cohabiter tant avec l’un qu’avec l’autre. (C’est un peu le problème de la poule et de l’œuf ; qui est arrivé le premier ? Je penche pour l’œuf, mais bon…).

Toujours est-il que la formation de nouveaux univers reste un des points les moins connus.

Il est un point du multivers qui est un univers en devenir: rien n’existe encore, mais le vide alentour semblerait presque fébrile pour un éventuel voyageur égaré entre les mondes: le rien attendait.

Le potentiel du néant est infini, et d’une étape de destruction survient toujours une étape de création.

Une prodigieuse puissance emplit soudain ce vide: une volonté d’exister et de créer, une entité divine, un formateur d’univers.

La nature même de cet être est difficilement objectivable : certains appelleraient à un principe fondateur, d’autres à une loi physique, d’autres encore à un dieu. Nous, nous considérons que toutes ces idées sont équivalentes, et qu’elles contiennent toutes une part de vérité, un fragment de la solution de l’énigme. Une chose reste certaine : l’indéniable abstraction de cette force.

Prêter des sentiments à cette entité relèverait d’un égocentrisme et d’un anthropomorphisme éhontés ; qui sommes-nous pour considérer que des forces dont la nature même nous échappe possèdent une structure de conscience similaire à la nôtre ? Toutefois, cette démarche possède l’avantage d’appréhender le comportement « divin ».

De son désir de faire exister, naquit un nouvel univers. Point d’orgue de celui-ci, une planète, un monde où pourraient se développer ses créatures, ses enfants, qu’il pourrait alors guider vers l’Âge D’or.

 Satisfait de ses prouesses, le démiurge laissa alors se dévider le fil du temps. Les éons passèrent.

Le dieu, tout omniscient et omnipotent qu’il soit, ne s’aperçut de sa terrible erreur qu’au dernier instant. Le hurlement divin se répercuta longtemps dans l’infinité des réalités possibles.

C’est ce cri effroyable, jamais entendu auparavant, que nous avons pu capter et analyser. Il est similaire à nos jurons les plus vulgaires, du moins c’est l’impression que nous avons eu. Nous avons alors dépêché un observateur sur place ; vous le connaissez certainement, il s’agit de Tyvaneir, c’est lui qui se porte volontaire pour ce genre de missions. Et comme il est dans les petits papiers de l’Archimage suprême… Toutefois, il semble que ses compétences aillent de pair avec son statut privilégié.

Enfin, ces premiers rapports ont pu donner un nom à cette planète : Trynis.

 

Extrait du rapport de données du bibliothécaire Longuérant de la médiathéque d’Arcana.

~ par Tyvaneir sur 31 mai 2012.

Une Réponse to “Trynis Chapitre 0: Prologue”

  1. Édité le 15/07/2012

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :